atteinte


atteinte

atteinte [ atɛ̃t ] n. f.
• 1265; de atteindre
Action d'atteindre.
1(Après hors de) Possibilité d'atteindre. Les fuyards sont hors de votre atteinte. portée. Se mettre hors d'atteinte des balles (cf. À l'abri). Fig. Sa réputation est hors d'atteinte. inattaquable.
2Vx Coup dont on est atteint. coup; blessure, 1. trait. « Mais Dieu du coup mortel sut détourner l'atteinte » (Racine).
3Mod. Dommage matériel ou moral. C'est une atteinte à ma réputation, à mon honneur. injure , outrage. Les atteintes du temps. « Chaque blessure, chaque nouvelle atteinte a redoublé chez elle la patience, la résignation » (Balzac). « La moindre attention lui paraissait une atteinte à son indépendance » (Martin du Gard). attaque, attentat (contre). Atteinte à la sûreté de l'État, à la liberté individuelle.
Loc. Porter atteinte à. attaquer, atteindre (II); lèse-. « Le reproche qu'on m'adresse de porter atteinte à la religion » (Renan) .
Spécialt Effet d'une maladie. accès, attaque, crise. « Sentant déjà les premières atteintes de son mal » (A. Daudet).

atteinte nom féminin Action, fait d'atteindre un but, un objectif, d'y parvenir : L'atteinte de cet objectif n'est pas pour demain. Effet pénible produit sur quelqu'un par un mal, par l'âge (surtout au pluriel) : Résister aux atteintes du froid. Action, fait de causer à quelque chose un dommage, un préjudice matériel ou moral : Atteinte à la liberté, à la propriété privée. Hippologie Blessure d'un membre antérieur par le fer d'un postérieur. Toute blessure d'un membre par un autre. ● atteinte (expressions) nom féminin Hors d'atteinte, hors de l'atteinte de quelque chose, de quelqu'un, qu'on ne peut atteindre (dans l'espace, dans une action, dans une évolution, une hiérarchie) ; hors de portée. Porter atteinte à quelque chose, lui causer un dommage, un préjudice. Atteinte à l'action de la justice, crime ou délit réprimant les entraves à la saisine de la justice (par exemple non-dénonciation de crime), à l'exercice de la justice (par exemple faux témoignage, subornation de témoin), ou les atteintes au respect dû à la justice (par exemple outrage à magistrat, dénonciation mensongère). Atteinte à la confiance publique, crime ou délit réprimant les faux, la contrefaçon de monnaie, la falsification des titres ou des valeurs fiduciaires émises par l'autorité publique, ou la falsification des marques de l'autorité (sceaux, timbres, poinçons, documents officiels). Atteinte au crédit de la nation, délit consistant soit à répandre sciemment dans le public des allégations mensongères susceptibles de remettre en cause directement ou indirectement la confiance dans la solidité de la monnaie ou des fonds publics, soit à inciter le public à retirer des fonds des caisses ou établissements publics, à vendre des titres ou effets publics ou à s'abstenir d'en acquérir. Atteinte à la défense nationale, catégorie d'atteintes aux intérêts fondamentaux de la nation, qui visent plus particulièrement la sécurité des forces armées, celle des zones protégées intéressant la défense nationale, ou qui compromettent le secret de la défense. Atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation (autrefois atteinte à la sûreté de l'État), crime ou délit de nature à compromettre l'indépendance, l'intégrité du territoire et sa sécurité, la forme républicaine du gouvernement, les moyens de la défense et la diplomatie, la sauvegarde de la population en France et à l'étranger, l'équilibre du milieu naturel et de l'environnement, les éléments essentiels du potentiel scientifique et économique et du patrimoine culturel. (En temps de guerre, les crimes contre les intérêts fondamentaux de la nation sont jugés par les juridictions militaires. En temps de paix, ils relèvent, depuis la suppression en 1981 de la Cour de sûreté de l'État, des juridictions de droit commun [juridictions de droit commun spécialisées pour la trahison, l'espionnage et les atteintes à la défense nationale].) Atteinte à la liberté du travail, délit consistant en des violences, des voies de fait, des menaces ou des manœuvres frauduleuses, dans le but d'amener ou de maintenir une cessation concertée de travail ou de porter atteinte au libre exercice du travail. Atteinte sexuelle, acte contraire à la liberté sexuelle d'autrui. (Commise sans violence, contrainte, menace ou surprise, elle est réprimée [délit] si la victime a moins de 15 ans ou moins de 18 ans si l'auteur est un ascendant ou une personne abusant de son autorité. Commise avec violence, contrainte, menace ou surprise, l'atteinte sexuelle est qualifiée d'agression sexuelle et constitue un crime [exemple viol] ou un délit [attouchements, exhibition sexuelle, harcèlement sexuel].) Atteinte à la vie privée, délit réprimant celui qui, sans le consentement d'une personne, capte, enregistre ou transmet les paroles qu'elle a prononcées à titre privé ou confidentiel ou fixe, enregistre ou transmet son image alors qu'elle était dans un lieu privé. (Constituent également une atteinte à la vie privée la falsification, l'importation, la détention, l'exposition, l'offre, la location ou la vente sans autorisation d'appareils permettant la détection à distance de conversations ou l'interception de télécommunications.) ● atteinte (synonymes) nom féminin Effet pénible produit sur quelqu'un par un mal, par l'âge...
Synonymes :
Action, fait de causer à quelque chose un dommage, un préjudice...
Synonymes :
- préjudice

atteinte
n. f.
d1./d Effet nuisible, dommage, préjudice. Cultures exposées aux atteintes des criquets. Les atteintes de la médisance. Les premières atteintes d'une maladie, ses premiers effets, ses premières manifestations.
|| Porter atteinte à qqn, lui nuire.
|| Loc. Hors d'atteinte: impossible à atteindre. Les fugitifs sont maintenant hors d'atteinte.
d2./d (Maghreb) Action d'atteindre (un objectif que l'on s'est fixé).

⇒ATTEINTE, subst. fém.
A.— [Corresp. à atteindre I] Action ou possibilité d'atteindre. Atteinte d'un but, d'un résultat. Synon. accès, portée :
1. Ceux qui n'ont pas la puissance de retourner ainsi l'échec en amortissent souvent le choc par une compensation spontanée, parfois inconsciente. Ce peut être le transfert instantané du projet déconcerté sur un objet d'atteinte plus facile que l'objet manqué, comme font ces généraux qui changent brusquement d'objectif en pleine bataille; le salon de Mme Verdurin jouait le même rôle pour Swann, rejeté par le Faubourg.
MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 451.
Empl. plus fréquemment dans la loc. hors d'atteinte. Sans pouvoir être touché, saisi :
2. Minos et Médor échappaient, l'un subtil et souple, souvent perché hors d'atteinte; l'autre, indépendant et fugace.
ADAM, L'Enfant d'Austerlitz, 1902, p. 133.
Spéc. Jeu de bague. Donner atteinte à la bague. La toucher, sans l'emporter. Avoir un dedans et deux atteintes.
Rem. Attesté ds les dict. gén. du XIXe s., de Ac. 1798 à Nouv. Lar. ill.
B.— [Corresp. à atteindre II] Préjudice.
1. Le préjudice appartient au domaine physique.
a) [Avec un compl. prép. de exprimant l'orig. du préjudice] Atteinte de l'âge, de la maladie. Synon. attaque, blessure :
3. J'ajoute : « Quelques jours avant la première atteinte du mal dont j'ai failli mourir, je me rappelle parfaitement avoir vu passer un grand trois-mâts brésilien avec son pavillon déployé... »
MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 2, Le Horla, 1886, p. 1095.
Au fig. Les atteintes du sort :
4. La liberté de la presse placée au-dessus de toute atteinte, grâce aux jugements par jurés; ...
CONSTANT, Principes de pol., 1815, p. 146.
5. On voit comment mon caractère se formait, quel tour prenaient mes idées, quelles furent les premières atteintes de mon génie, car j'en puis parler comme d'un mal.
CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 1, 1848, p. 98.
b) Emploi abs. :
6. Il est trop vrai, seigneur, et vos amis
Vous dérobaient en vain cette triste nouvelle.
Frappé dans un combat d'une atteinte mortelle,
Alfred...
CONSTANT, Wallstein, 1809, V, 13, p. 176.
7. Il y avait plus de deux heures que les quatre hommes, descendus dans le fossé creusé autour de l'ormeau, un ormeau gigantesque, entaillaient le pied à grands coups de hache. Presque toutes les lignes souterraines se trouvaient tranchées, mais l'arbre tenait bon encore. À chaque atteinte, l'aubier, frais et dur, sautait.
CHÂTEAUBRIANT, M. des Lourdines, 1911, p. 1.
Spécialement
ART VÉTÉR. [Le suj. désigne un cheval] Se donner, recevoir des atteintes. Se donner ou recevoir des coups aux pieds.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du XIXe s., à partir de Ac. 1798.
CHASSE, au plur. Points du corps du gibier où un projectile a pénétré; p. ext., le projectile qui a touché l'animal (cf. BURN. 1970).
2. Au fig., souvent au plur. [Ordin. avec un compl. prép. à, indiquant l'obj. de l'atteinte] Le préjudice est d'ordre moral, psychol. Porter, donner atteinte à; atteintes aux libertés républicaines; recevoir de rudes atteintes. Synon. outrage, choc :
8. Il se disait bourgeois, fils de bourgeois, incapable de porter atteinte aux principes égalitaires de la société moderne.
ZOLA, Son Excellence E. Rougon, 1876, p. 283.
Spéc., DR. PÉNAL. Porter atteinte au crédit de l'État. Provoquer en usant de moyens frauduleux les retraits de fonds des caisses publiques ou tenter d'opérer la vente de titres publics, la baisse des devises nationales.
SYNT. Atteinte à la sûreté de l'État, à la défense nationale.
Rem. 1. Attesté ds CAP. 1936, RÉAU-ROND. 1951. 2. Atteinte est synon. dans cet emploi spéc. de attentat (cf. Code Pénal, 1. 3e, titre 1er, chap. 1er, section 2).
PRONONC. :[]. FÉR. Crit. t. 1 1787 propose la graph. ateinte avec un seul t.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. Ca 1295 venir à son atteinte « parvenir à ses fins » (J. DE MEUNG, Test., 1458, Méon ds GDF. : Qui Diex prie et sa mere et ses sains et ses saintes Ja n'ert si loing de Diex qu'il ne viegne as ataintes) début XVIIe s., E. Pasquier ds HUG.; 2. a) XVe s. donner une atteinte « porter un coup » (CH. D'ORLÉANS, Songe ds GDF. Compl. : Car vieillesse vous donnera dedans brief une atainte); XVIe s. (?) spéc. man. « blessure que le cheval se donne à un pied » (L'Ecuirie du s. Grison, Malad. qui peuv. surven. à un cheval, ibid.); 1636 class. « blessure » [dans le lang. amoureux] (CORNEILLE, Le Cid, I, 6, v. 292), ,,vieilli`` ds Lar. 19e; b) XVIIe s. hors d'atteinte « hors de portée (fig.) » (LA FONTAINE, Contes, La Confidente sans le savoir ds Dict. hist. Ac. fr., t. 4, p. 268 : Mettez-vous bien dans la tête qu'Aminte Est femme sage, honnête et hors d'atteinte); c) XVIIe s. « dommage, préjudice (matériel ou moral) causé à qqn » (BOSSUET, Oraison funèbre de la duchesse d'Orléans, ibid., p. 269 : Ni cette estime, ni tous ces grands avantages, n'ont pu donner atteinte à sa modestie); spéc. XVIIe s. « manifestation (d'une maladie) » (BOSSUET, Oraison funèbre de le Tellier, ibid., p. 270 : Le sage chancelier ... avoit déjà ressenti l'atteinte de la maladie dont il est mort).
Fém. du part. passé de atteindre pris substantivement.
STAT. — Fréq. abs. littér. :1 395. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 2 177, b) 1 373; XXe s. : a) 1 576, b) 2 390.
BBG. — Banque 1963. — BURN. 1970. — CAP. 1936. — LACR. 1963. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — Méd. Biol. t. 1 1970. — NYSTEN 1824. — PRIVAT-FOC. 1870. — RÉAU-ROND. 1951. — RÉAU-ROND. Suppl. 1962.

atteinte [atɛ̃t] n. f.
ÉTYM. XVIIe; atainte, v. 1295; subst. participial fém. de atteindre.
Action d'atteindre; résultat de cette action.
1 Possibilité d'atteindre. Portée.Rare. || « Un objet d'atteinte plus facile » (E. Mounier, in T. L. F.). — ☑ Cour. Hors d'atteinte. || Être hors d'atteinte.Vieilli. || Hors de l'atteinte de… || Les fuyards sont hors de votre atteinte. || Se mettre hors de l'atteinte des balles. Abri (à l').
1 J'ai besoin que le Roi, qu'elle-même vous craigne.
Retournez à l'armée (…)
Parlez la force en main, et hors de leur atteinte;
S'ils vous tiennent ici, tout est pour eux sans crainte (…)
Corneille, Nicomède, I, 1.
2 Elle n'avait qu'un seul but : être le plus vite possible hors d'atteinte; se fondre dans la foule, gagner le métro, s'y terrer.
Martin du Gard, les Thibault, VII, 37.
Fig. || Sa réputation est hors d'atteinte, hors de toute atteinte. Inattaquable.
3 (Aminte) Est femme sage, honnête, hors d'atteinte (…)
La Fontaine, Contes, « Confidente ».
4 Grâces au Ciel, voilà mon bonheur hors d'atteinte (…)
Molière, l'Étourdi, II, 7.
5 Il faut que, retranché dans le droit sacré du sacerdoce, l'évêque soit hors d'atteinte aux traits de l'ambition (…)
Massillon, Villars.
2 Vx. Coup dont qqn est atteint. Attaque, blessure, coup, trait. || Légère atteinte. || Atteinte mortelle.
6 Du perfide couteau comme eux il fut frappé.
Mais Dieu du coup mortel sut détourner l'atteinte (…)
Racine, Athalie, IV, 3.
7 Mais c'est mourir deux fois que souffrir tes atteintes.
La Fontaine, Fables, III, 14.
8 Il fait partir de l'arc une flèche maudite,
Perce les deux époux d'une atteinte subite.
Chloris mourut du coup (…)
La Fontaine, les Filles de Minée, 442.
3 (XVIIe). Fig. Mod. Dommage matériel ou moral. || Les atteintes du temps, de l'hiver, du froid, de la gelée, des parasites. || Les atteintes de la fortune, du sort. Attaque; dégât, dommage, préjudice. || Atteinte à la pudeur, à la liberté, au crédit de l'État. Attentat. || Atteinte à la sûreté de l'État, à la liberté individuelle, à la vie privée. || C'est une atteinte au droit commun. Attentatoire (acte, mesure); dérogation, entorse, violation. || Atteinte à la réputation, à l'honneur de qqn. Injure, insulte, outrage. — ☑ Loc. Porter atteinte à… : attaquer de manière à atteindre (I.). → ci-dessous, cit. 13 et 14. || Porter atteinte à la réputation de qqn.Littér. || Cet acte porte une grave atteinte à l'autorité, au crédit, à la dignité, au prestige de… Atteindre, battre (en brèche), décréditer, déshonorer, diminuer, discréditer (jeter le discrédit), entamer, ternir, tort (porter). || Cette loi porte atteinte à la Constitution. Déroger, violer.
9 Percé jusques au fond du cœur
D'une atteinte imprévue aussi bien que mortelle (…)
Corneille, le Cid, I, 6.
10 La douleur matérielle est ce qu'on sent le moins dans les atteintes de la fortune (…)
Rousseau, Rêveries…, VIIe promenade.
11 Chaque blessure, chaque nouvelle atteinte a redoublé chez elle la patience, la résignation.
Balzac, l'Envers de l'hist. contemporaine, Pl., t. VII, p. 331.
12 S'il (le Capétien) trouve fort bon que le pape fasse et défasse des empereurs en Allemagne, il ne souffre pas d'atteintes à l'indépendance de sa couronne.
J. Bainville, Hist. de France, p. 63.
13 Je ne réfuterai pas pour la vingtième fois le reproche qu'on m'adresse de porter atteinte à la religion.
Renan, Vie de Jésus, Avertissement.
14 Mais cette ivresse romantique ne porte jamais atteinte à la lucidité de son regard.
R. Rolland, Vie de Tolstoï, p. 29.
15 Il avait perdu l'habitude qu'on s'occupât de lui; la moindre attention lui paraissait une atteinte à son indépendance.
Martin du Gard, les Thibault, V, 9.
Spécialt. Effet (d'une maladie).Au sing. Vx. || Une légère atteinte de goutte.Au plur. Mod. Accès, attaque, crise. || Ressentir les premières atteintes d'une maladie.
16 Elle se figurait toujours ma grand'mère comme au-dessus des atteintes même de tout mal qui n'eût pas dû se produire (…)
Proust, À la recherche du temps perdu, t. XIII, IV, 293.
17 (…) son Jean avait eu quelques atteintes des mauvaises fièvres de là-bas (…)
Loti, Matelot, XLII.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • atteinte — Atteinte. s. f. v. Action par laquelle on atteint. Rude atteinte. legere atteinte. Il est en usage principalement pour marquer le coup qu un cheval se donne luy mesme d un pied contre l autre, ou qu il reçoit d un autre cheval qui marche trop… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • atteinte — ATTEINTE. s. f. Coup dont on est atteint. Rude atteinte, légère atteinte. Il est en usage principalement, pour marquer Le coup qu un cheval se donne lui même, en s atteignant les pieds de devant avec ceux de derrière, ou qu il reçoit aux pieds de …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Atteinte — (fr., spr. Attänt), Krankheitsanfall …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Atteinte — (frz. attänt), Berührung, Krankheitsanfall …   Herders Conversations-Lexikon

  • atteinte — (a tin t ) s. f. 1°   Action d atteindre. Les jeunes pousses doivent être à l abri des atteintes du bétail. •   Mais Dieu du coup mortel sut détourner l atteinte, RAC. Athal. IV, 3. •   Mais c est mourir deux fois que subir tes atteintes, LA FONT …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ATTEINTE — s. f. Coup dont on est atteint. Rude atteinte, légère atteinte.   Il se dit, particulièrement, Du coup qu un cheval se donne lui même en s atteignant aux pieds de devant avec ceux de derrière ; ou qu il reçoit, aux pieds de derrière, d un autre… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ATTEINTE — n. f. Action d’atteindre ou Résultat de cette action au propre et au figuré. L’atteinte d’un but. L’atteinte d’une maladie. Les atteintes du mal. Il s’alita aux premières atteintes du froid. Porter atteinte à l’autorité, à la réputation de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Atteinte — At|tein|te [a tẽtə] die; , n <aus gleichbed. fr. atteinte zu atteindre »erreichen; berühren, befallen«, dies zu gleichbed. lat. attingere> (veraltet) 1. Berührung. 2. leichter Krankheitsanfall, Anwandlung (Med.) …   Das große Fremdwörterbuch

  • Atteinte Sexuelle Sur Mineur — En France, l atteinte sexuelle sur mineur est une infraction prohibant et réprimant les relations sexuelles consenties entre un majeur et un mineur. Cet acte est considéré comme un délit. Sommaire 1 Sur mineur de 15 ans 2 Circonstances… …   Wikipédia en Français

  • Atteinte sexuelle — sur mineur En France, l atteinte sexuelle sur mineur est une infraction prohibant et réprimant les relations sexuelles consenties entre un majeur et un mineur. Cet acte est considéré comme un délit. Sommaire 1 Sur mineur de 15 ans 2 Circonstances …   Wikipédia en Français